Bulle d'O
Haptonomie, naturopathie

Karine STOCK
67 rue Roger Bérin
54270 ESSEY les NANCY

Tél : 06 85 66 98 55

 

Prendre RDV en ligne

 

 

 

Horaires :
 
Lundi 8h30 / 12H30 - 14h / 17h
Mardi 8h30 / 12h30 - 14h / 17h
Mercredi 8h30 / 12h30
Jeudi 8h30 / 12h30 - 14h / 18h

Vendredi 8h30/ 12h30 - 14h / 17h

 

Tarifs des prestations

 

Découvrez de nombreux articles autour de la naissance et de la parentalité bienveillante sur ma page Facebook. N'hésitez pas à me demander en amie !

 

 

Haptonomie à Nancy.

Accompagnement affectif à la naissance à Nancy en Lorraine (54).

Accompagnement haptonomique du bébé de la naissance à la marche à Nancy en Lorraine à Nancy.

Haptonomie, accompagnement affectif à la naissance et accompagnement du bébé de la naissance à la marche à Nancy en Lorraine (54)

PRÉPAREZ VOTRE GROSSESSE

La grossesse est une relation, nous le savons, privilégiée entre la maman et le bébé. Cependant, ce merveilleux instant peut pour certaines femmes être un cap difficile à vivre. La sensation d'un être vivant à l'intérieur de soi, sa responsabilité envers cette innocence, la métamorphose de son corps, mais aussi les difficultés liées à la fécondation elle-même. Tous ces cas sont autant de facteurs d'anxiété qu'une future maman peut vivre. Nous le savons aujourd'hui, les bonnes comme les mauvaises pensées, la qualité du sommeil, la nutrition pendant la grossesse ont une influence réelle sur le fœtus.


Malgré tout, la société actuelle, ne nous offre guère le temps de nous préparer paisiblement à l'arrivée d'un enfant. La mouvance de la vie menée nous pousse chaque jour vers des sentiments de tensions et d'impatience. Et souvent, nous répercutons cette sensation sur quelque chose que nous souhaitons très fort. En l’occurrence ici, l'envie d'être parent.


C'est pourquoi, le moment de réflexion à la possibilité d'une grossesse peut -être l'occasion de se préparer mentalement et physiquement à cet événement. Il s'agit ici de préparer son corps et son mental avant la grossesse afin de mettre toutes les chances de son côté. Que l'on soit très fertile ou peu fertile, préparer son corps à recevoir un être à « construire » est primordial. D'abord pour soi, prévoir et gérer le stress quotidien de la vie, limiter ces excès et envisager un réglage alimentaire adapté. Penser à la grossesse avec un corps fatigué, carencé, stressé … c'est limiter son potentiel à bien vivre cet état d'une part et surtout d'affaiblir un peu plus son organisme en puisant dans ses réserves d'autre part. Plus le corps se sent prêt, meilleur sera sa réponse et meilleur seront les répercutions sur le fœtus.


Dans diverses cultures, certaines femmes préparent leur corps à la grossesse des années avant. Si en occident, cela paraît difficile voire impossible de se donner ce temps, nous pourrions tout de même envisager une base de 9 mois pour 9 mois : « Neuf mois je me renforce, je me prépare, neuf mois je t'apporte et je te construis dans la sérénité. ». Pourquoi pas ?


Quels sont les outils naturels à notre disposition lorsque l'on adopte cette démarche ?


L'activité physique peut être un bon point de départ pour rester en forme, à condition qu'elle ne soit pas épuisante. On se tournera alors vers des activités physiques douces (Taï chi, Qi gong, Yoga, par exemple).

On pourra rencontrer un spécialiste de la nutrition pour faire le point sur son alimentation et envisager un réglage alimentaire. Selon ses besoins ou ses convictions nous pourrons faire appel à un diététicien, un médecin nutritionniste ou un naturopathe.

Limiter les excès dans le corps, ne signifie pas seulement les excès alimentaires. En effet, il faut aussi penser à limiter sa consommation médicamenteuse et pourquoi pas se tourner vers des méthodes complémentaires comme la phytothérapie, l'aromathérapie, l'homéopathie par exemple. C'est aussi l'occasion de rencontrer un naturopathe ou un médecin homéopathe ou tout autre spécialiste des médecines complémentaires.

Du même fait, il nous faudra apprendre à gérer son stress (celui de la vie de tous les jours et celui du nouveau projet de grossesse). La phytothérapie, l’acupuncture, les massages bien-être peuvent être une alternative.

L'avantage de la plupart de ces méthodes (la liste n'est pas exhaustive), c'est que leur pratique peut s'étendre même pendant la grossesse. Ce qui permet de garder un équilibre jusqu'à la fin de la grossesse et peut-être même, pourquoi pas, de continuer après.


Bref, on l'aura compris tout est bon pour se faire du bien pendant et avant cette période. Mais surtout, il n'y a pas de mal à s'en faire aussi en période «standard».

Bien sûr, toute cette démarche s'applique aussi aux « futurs papas » qui auront un rôle de soutien actif. Ils sont tous naturellement invités à partager toutes ces expériences avec la «future maman».



Laetitia Di Labio-Courcelle

Naturopathe