Haptonomie, accompagnement affectif à la naissance et accompagnement du bébé de la naissance à la marche à Nancy en Lorraine (54)

Infertilité : le rôle de l'alimentation

 

 

LES PROBLEMES DE FERTILITE AUJOURD’HUI

 

1 couple sur 7 consulte pour des problèmes de fertilité,

1 couple sur 10 a recours à des techniques de procréation médicalement assistée (PMA)

 

Dans 30% des cas, l’infertilité (ou hypofertilité) est d’origine féminine. Dans 20% des cas, elle est masculine. Dans 40% des cas, elle est féminine et masculine. Et dans 10% des cas, elle est inexpliquée.

Mais l’environnement nutritionnel, émotionnel, les pollutions …. ne sont bien souvent pas pris en compte.

Grâce à des mesures nutritionnelles et d’hygiène de vie simples, il est aujourd’hui possible de faciliter la conception.

HYPOFERTILITE CHEZ LA FEMME

 

Les causes nutritionnelles d’hypofertilité féminines sont :

Les problèmes ovulatoires, les cycles irréguliers

Un environnement trop acide, très défavorables aux spermatozoïdes

Un problème de fluidité cervicale

Des carences micro nutritionnelles

 

LES CAUSES FONCTIONNELLES DE L’INFERTILITE OVULATOIRE

 

Une alimentation à indice glycémique élevé, un stress cortisolique, un surpoids abdominal peuvent entrainer un hyperinsulinisme chronique augmentant de façon significative le taux de LH. Or, un taux de LH élevé en permanence favorise l’hyperandrogénisme et empêche l’ovulation.

 

Stratégies micro nutritionnelles optimisant la fertilité féminine

 

Réduire significativement la résistance à l’insuline en diminuant le rapport taille /hanche (privilégier un alimentation à indice glycémique bas, apporter des fibres, supplémenter en oméga 3)

Gérer l’équilibre acido-basique

Gérer au mieux le stress qui augmente l’acidité et l’oxydation

Supplémenter en AGPI (acides gras polyinsaturés) : oméga 6 / 3

Limiter l’impact oxydatif en favorisant une alimentation riche en antioxydants 

Supplémenter en micronutriments essentiels (Vit. B, Mg, Zn, I (très bon pour la thyroide)

 

Stratégies alimentaires optimisant la fertilité féminine

 

Réduire les aliments acidifiants : sodas, sucres, café. Ne pas manger trop de viande rouge, source de toxines et acidifiante. Préférer des viandes blanches et des viandes bio contenant moins de toxines.

Apporter des glucides à indice glycémiques bas

Préférer une alimentation riche en anti-oxydants

Apporter des omégas 3 : poissons (si possibles de petite taille, bio ou sauvages car ils contiennent moins de métaux lourds), huiles végétales (l’huile de chanvre est l’une de celle qui apporte le plus d’oméga 3. Si vous n’aimez pas son goût, vous pouvez la mélanger à de l’huile de colza, de lin ou de noix qui sont également excellentes)

Apporter des proteines végétales

Privilégier les laitages entiers et bios 1 à 2 fois par semaine. On peut les remplacer pardu lait d’amande.

Liste des aliments à indice glycémique bas (à privilégier)

 

Crustacés (langouste, homard, crabe …) : 5

Epices (poivre, persil, basilic, origan, carvi, canelle, vanille …) : 5

Avocat : 10

Sirop d’agave : 15

Asperge, blette : 15

Champignon : 15

Chou, chou Bruxelles, chou-fleur, brocoli : 15

Concombre, courgette, épinards, fenouil : 15

Endive, chicorée : 15

Noisette, noix, amande, cacahuète, arachide : 15

Poireau, poivrons : 15

Son : 15

Artichaut : 20

Aubergine : 20

Cacao en poudre sans sucre : 20

Fructose : 20

Yaourt au soja sans sucre : 20

Chocolat noir >70% de cacao : 25

Fraise, framboise, groseille, cassis, mûres (fruits frais) : 25

Lentilles vertes : 25

Pois cassés : 25

Abricots frais et mûres : 30

Bettrave, carotte crue : 30

Fromage blanc non égouté, lait frais ou en poudre : 30

Haricot vert : 30

Lait d’amande, de soja et d’avoine : 30

Mandarine, clémentine, pamplemousse (fruits frais) : 30

Poires (fruits frais) : 30

Pois chiche : 30

Tomate : 30

Brugnon, nectarine : 35

Céleri rave : 35

Compote et purée de fruit sans sucre : 35

Farine de poischiche : 35

Figue fraiche : 35

Haricot blanc ou rouge : 35

Lin, sésame et pavot en graine : 35

Petits poids frais : 35

Quinoa : 35

Tomate séchée : 35

Yaourt nature : 35

Pain noir : 35

 

L’acidification

 

L’acidification augmente avec l’âge et est davantage observée chez la femme, plus sujette au stress.

Les sources endogènes de l’acidification sont le stress, l’insuffisance emonctorielle et le surmenage physique.

Les sources exogènes de l’acidification sont l’alimentation, le tabac, la pollution et les médicaments.

L’acidité provoque un pillage minéral et une agression des tissus : déminéralisation, fragilité osseuse, reminéralisation perturbée, peau sèche, chute de cheveux, ongles cassants et striés, démangeaisons, ralentissement métabolique cellulaire, fatigue chronique, trouble spasmodique, irritabilité, vulnérabilité au stress.

Concrètement, chez la femme, l’excès d’acidité entraine : nervosité, problème de sommeil, acidité digestive, crampes, tensions musculaires, du ventre (ligaments), douleurs symphyse pubienne, contractions précoces, douleurs articulaires, travail plus long et moins efficace, problèmes dentaires (déchaussement, carie),cystite à urine claire, mycoses, herpès, vergetures, diabète gestationnel.

 

Les aliments acides et acidifiants

 

Fruits

Agrumes (orange, citron, pamplemousse), tomates cuites, fruits de la passion, ananas, fruits rouges, abricots secs, tous les fruits pas assez mûrs.

Préférer : banane, datte, figue, châtaignes, pomme, poire, amande, pruneau, raisin

Légumes

Oseille, cresson, bette (le vert), épinard, asperge

Préférer : pomme de terre, maïs, chou, carotte, betterave

Laitages

lait, fromage blanc, fromage fermenté, yaourt

Préférer : fromage de chèvre ou de brebis

Céréales

farines blanches, toutes les céréales rafinées.

Préférer : céréales complètes ou semi-complètes

Condiments :

Cornichons, pickles, ketchup, sauce tomate, vinaigre.

Préférer : moutarde, herbes aromatiques, épices

Protéines

Viandes rouges, charcuterie, abat, gibier, crustacés

Préférer : poulet, dinde, veau, poissons, lapin, légumineuses

Sucres

Tous les sucres et le chocolat

Préférer : le sucre complet (pas roux)

Boissons

Café, thé noir, coca, sirop, bière, cidre,vin blanc

Préférer : boisson à base de céréale, chicorée, infusion de plantes, thé vert

 

Composition en folates des aliments (acide folique en µg/100g)

 

Levure : 3900

Foie de volaille, foie gras : 500 – 700

Foie de veau, foie de génisse, foie d'agneau, pâté de foie de volaille, haricot blanc sec, farine de soja, germes de blé : 300 – 380

Lentille, cresson, cerfeuil, épinard, haricot vert, chou, betterave, laitue, petits pois : 180 - 250

Brie, saint Marcelin, fromage de chèvre sec, jaune d’œuf cru, persil frais, oseille crue, mâche, noix, cacahuète grillée, muesli, céréales au son : 130 – 170

Carotte, concombre, navet, pomme de terre : 35 – 130

Rognons de bœuf, de veau, d'agneau cuits, laitue, choux de Bruxelles, haricot blanc, haricot rouge, farine de seigle : 70 – 90

Viande, poisson, autres laitages, autres abats, agrumes, kiwi, fruits rouges, pomme, raisin, pomme de terre, pain : <50

(attention, par mesure de prudence, les abats sont déconseillés à la femme enceinte)

L'aide des compléments alimentaires en cas d'hypofertilité féminine

 

Ergy-Natal apporte une aide précieuse de la pré-conception au post-natal.

Ce complexe micronutritionnel très complet contient notamment : de la vitamine B, C, D, E, du fer, du magnesium, du Cr et du SE.

 

Ergyoptyl est un antioxydant vasculaire favorisant la nidation et la placentation (prévention de la fausse couche des 3 premiers mois). Il permet une detoxination douce. Il agit sur le stress et la glycémie.

 

Ergymag apporte des minéraux sous forme alcanisante (donc excellent chez les femme ayant un terrain acide) : carbonates et citrates de Mg, Ca, K., Vit. B1, B3, B5 et B6.

Il aide à la reminéralisation.

 

Bioleine contient de l'huile d'onagre agissant sur la fluidité membranaire, la trophicité cutanéo-muqueuse, régularise les cycles, module la prolactine et recharge en acide gras poly-insaturés (AGPI)

 

 

Pour aider à la conception, il est préconisé de suivre ce protocole :

Matin : 2 gélules d'Ery-natal en cours de repas

En journée (en dehors des repas) : 1 à 2 bouchons d'Ergyoptil

Soir : 2 à 3 capsules de Bioleine en milieu de repas + 2 à 4 gélules d'Ergymag le soir au coucher.

 

 

Ces compléments alimentaires ne doivent pas être pris en plus d'une autre supplémentation pour ne pas dépasser l'apport journalier recommandé.

HYPOFERTILITE CHEZ L'HOMME

  

L'oxydation est fatale pour le spermatozoïde. Elle altère leur mobilité et leur morphologie et entraîne une diminution de la concentration du sperme.

Les toxiques et les carences micro-nutritionnelles en vitamines B (B9), Zn et Oméga 3 alèrent également les spermatozoïdes.

 

Stratégie alimentaire optimisant la fertilité masculine

 

- Privilégier les aliments riches en antioxydants (par exemple en buvant 1 verre de jus de carotte matin et soir.) et en vitamine B (surtout B9)

- Veiller aux apports en AGPI surtout présents dans le poisson gras (plutôt bio ou sauvage et de petite taille) et l'huile de chanvre, de lin ou de noix

 

L'aide des compléments alimentaires en cas d'hypofertilité masculine

 

Biotaurine est un detoxiquant hépatique et cellulaire. Il agit sur la surcharge toxinique cellulaire et hépatique (métaux lourds, poly-médication) et sur la détoxination. C'est un bon antioxydant.

Ergy-Epur est un protecteur hépato-biliaire qui permet le drainage des toxiques et toxines et les désordres hépatiques.

Pour aider à la conception, il est préconiser de suivre ce protocole :

En journée : 1 à 2 bouchons d'Ergy-Epur

Soir : 2 à 4 gélules de Biotaurine au cours du repas du soir

 

Ces compléments alimentaires ne doivent pas être pris en plus d'une autre supplémentation pour ne pas dépasser l'apport journalier recommandé.

 

Les compléments alimentaires et les cures detox présents sur ce site sont élaborés par le laboratoire Nutergia.

Les compléments alimentaires ne peuvent en aucun cas se substituer à un traitement allopathique. Ils permettent de renforcer le terrain, en complément de thérapeutiques médicamenteuses et d’une alimentation équilibrée.

Demandez l'avis de votre médecin avant de débuter votre cure.